Choses à faire et à ne pas faire pour une grossesse sereine

Avec ses conseils grossesse, Nicola ne vous promet pas d’éviter l’anxiété qui envahit les futures mamans et les piège dans l’abîme d’Internet, mais elle est passée par là et a enfilé le maillot de l’étape, vite rendu trop étroit par son ventre. Aussi a-t-elle quelques conseils à vous donner pour que ces neuf mois se déroulent aussi sereinement que possible.

Magazine BABYBJÖRN – Des conseils pour une grossesse sereine de la maman blogueuse Nicola Friend, blottie ici contre son bébé.
Certains voulaient inscrire une date dans leur calendrier, aussi j’en ai imaginée une, huit jours après la date du terme.
Photo : Nicola Friend

Les 6 conseils de Nicola pour une grossesse sereine

  1. Préparez-vous le plus tôt possible
  2. Ne dévoilez pas la date du terme
  3. Faites le ménage dans votre penderie
  4. Ne choisissez pas le prénom de votre bébé
  5. Préparez votre compagnon
  6. Ne mettez pas vos pieds en éventail

1. Préparez-vous le plus tôt possible

On éprouve un réel sentiment de sérénité une fois le trousseau prêt. Je ne vous dis pas d’acheter le lit en même temps que le test de grossesse, mais une fois le 3e trimestre engagé, avoir le sentiment d’être prête sera réconfortant. À la 38e semaine de grossesse, nous n’avions pas encore de siège auto. Ma raison me disait : « Ne t’inquiète pas, nous en commanderons un en ligne si elle arrive plus tôt ». La raison a du bon.

Le problème est que la déraison est beaucoup plus présente au cours des dernières semaines de la grossesse. Une fois le siège auto en place, j’ai retrouvé mon calme, même s’il est resté vide pendant six semaines !

Lire : Les 10 raisons qui me font regretter mon ventre rond

2. Ne dévoilez pas la date du terme

J’avais la drôle impression que, comme c’était mon premier bébé, elle allait retarder son arrivée et rester dans mon ventre, la date du terme n’étant après tout qu’une estimation éclairée des médecins. Je suis restée vague car je savais qu’une foule de personnes bien intentionnées en quête de nouvelles allaient me stresser. Certaines s’en sont contentées, d’autres ont voulu inscrire une date dans leur calendrier (allez savoir pourquoi !), aussi j’en ai imaginée une, huit jours après la date prévue.

En fin de compte, elle est arrivée seize bons jours après la date du terme prédite par les médecins, de sorte que j’ai eu le loisir de goûter à l’impatience des personnes bien intentionnées. La prochaine fois, je leur annoncerai un mois en espérant qu’elles ne liront pas cet article !

Des soirées éprouvantes passées à nous disputer à propos du prénom qu’on lui donnerait.

3. Faites le ménage dans votre penderie

Il n’y a pas de plus grand stress au moment où vous devrez quitter la maison avec votre ventre rond que d’avoir à essayer presque tous les vêtements de votre garde-robe avant de trouver quelque chose qui s’étire suffisamment. J’ai rejeté au fond de la garde-robe chaque article qui ne passait pas le test, et j’ai ainsi pu voir clairement ceux qui couvriraient mon ventre rond.

Les possibilités se sont raréfiées au fur et à mesure que mon ventre a grossi et je sais maintenant pourquoi les gens parlent tant de « garde-robe capsule ». Se préparer est tellement plus facile quand vous n’avez plus le choix.

En savoir plus sur les vêtements de grossesse : Comment habiller son ventre rond

Magazine BABYBJÖRN – La maman blogueuse Nicola Friend, enceinte de son premier bébé.
Je ne vous dis pas d’acheter le lit en même temps que le test de grossesse, mais une fois le 3e trimestre engagé, avoir le sentiment d’être prête sera réconfortant.
Photo : Nicola Friend

4. Ne choisissez pas le prénom de votre bébé

Ou alors choisissez-en un si vous le souhaitez, mais ne vous sentez pas obligée de donner un prénom au bébé alors qu’il est encore dans votre ventre. J’ai commencé à discuter des prénoms avec mon mari avant même d’avoir ressenti le premier coup de pied du bébé. Après quelques soirées éprouvantes passées à être nous disputer à propos du prénom qu’on lui donnerait (fille ou garçon !), nous avons décidé de ne plus y penser jusqu’à son arrivée. Et honnêtement, c’est ce que nous avons fait. Et la pression a vraiment disparu !

Vous disposez de 5 jours pour déclarer la naissance de votre bébé (avec une exception dans certaines communes de Guyane où ce délai est porté à 8 jours), mais en vérité il importe peu aux bébés de s’appeler poupée, fleur ou poussin. Nous avons attendu jusqu’au dernier jour pour lui donner un prénom et notre petite merveille ne s’en est pas portée moins bien !

Lire tous les articles de Nicola ici

5. Préparez votre compagnon

La grossesse est aussi incroyable que chargée d’hormones, et la façon dont votre partenaire gère ces moments de folie est cruciale pour le bonheur d’une future maman.

J’ai acheté à mon mari un livre sur les conseils de grossesse à l’usage des futurs papas. Il m’a aussi accompagné aux cours de préparation à l’accouchement. Les larmes d’émotion versées sur le lait répandu ne l’ont donc pas surpris. Il savait qu’il était inutile de tenter de me raisonner. Quand mon instinct de nidification a surgi, il a dûment sorti ses outils et ses pinceaux !

À lire absolument : Les 7 choses à NE PAS dire à une femme enceinte

6. Ne mettez pas vos pieds en éventail

Désolée, vous vouliez juste vous mettre à l’aise peut-être ? Allez plutôt chercher votre tapis de yoga ! Je n’avais jamais vraiment assisté à un cours de yoga avant d’être enceinte. J’ai commencé le yoga prénatal à la 14e semaine de grossesse et je n’ai pas manqué un seul cours. Cette forme de yoga est relaxante et vous aide à maîtriser vos douleurs et vos nausées. Les conseils grossesse des autres membres de la classe vous permettent aussi de chasser vos soucis. Je suis sûre que cela m’a aussi aidé à dormir.

Dormir avec un être humain qui grandit en soi n’est pas une mince affaire. J’ai même emporté mon tapis de yoga à la maternité et j’ai passé les morceaux de musique pendant l’accouchement, car je les associais au sentiment de quiétude et de relaxation.

Si tout le reste échoue, rappelez-vous que vous portez un être humain en vous et que c’est miraculeux. Et quoi qu’il arrive, vous n’aurez rien à vous reprocher !

Magazine BABYBJÖRN – Portrait de Nicola Friend, directrice artistique, blogueuse et maman.
 
Photo : Nicola Friend

Nicola Friend

Âgée de 31 ans, je suis directrice artistique, écrivaine et photographe. Je suis aussi la maman d’une petite fille née en décembre 2016. Après dix ans d’expérience dans le secteur des magazines, je suis actuellement en congé de maternité du magazine Gurgle, dont j’assure la direction artistique, la mise en page du format papier et du site web, ainsi que des récits photographiques.

Je vis à proximité de Londres dans ce qu’un Américain qualifierait de « fixer-upper », autrement dit une maison a rénover. Nous envisageons de faire les travaux, enfin… nous voulons rénover la maison avant l’arrivée de notre bébé !