Les 7 choses à NE PAS dire à une femme enceinte

Des inconnus dans un ascenseur aux personnes qui vous sont les plus proches, le corps d’une femme enceinte devient l’objet de toutes les curiosités. Aussi enthousiastes soient-ils, les gens font des remarques étonnantes. Nicola a trouvé la meilleure parade : soupirer en son for intérieur et sourire extérieurement.

Magazine BABYBJÖRN – La blogueuse Nicola Friend dans ses vêtements de maternité et enceinte de son premier enfant.
J’ai appris une chose : la taille du ventre n'est pas vraiment en rapport avec celle du bébé.
Photo : Nicola Friend

« À voir ce ventre, c’est à coup sûr un garçon / une fille »

Que ce soit une vieille dame dans la file d’attente du supermarché ou la personne qui vous est la plus chère, deviner le sexe de ce petit humain en gestation dans ce ventre grossissant semble être un excellent passe-temps. Si seulement mes formes pouvaient passer inaperçues !

Des inconnus m’ont interpellée dans la rue pour me dire que mon ventre (dans lequel grandissait une petite fille) indiquait définitivement que j’attendais un garçon, car il pointait vers l’avant. Je ne vois pas beaucoup de femmes dont le ventre pointe vers l’arrière. Je ne pense pas non plus qu’il soit de bon ton de dire à une femme enceinte qu’elle porte son bébé sur le côté. Cela reviendrait à lui dire qu’elle a mangé trop de gâteaux !

De toute manière, vous avez 50 % de chance d’avoir raison, mais évitez de baser vos déductions sur la forme de mon corps. Et pendant que nous y sommes…

Une lecture réconfortante : Choses à faire et à ne pas faire pour une grossesse sereine

« …Votre ventre est petit (ou énorme) »

On m’a fait ces deux remarques, parfois le même jour. Aucune des deux ne m’a fait plaisir. Un petit ventre suggère que le bébé n’est pas vigoureux ; un ventre énorme implique, là encore, que j’ai mangé trop de gâteaux (ce qui est peut-être vrai, mais je n’ai pas envie qu’on le souligne).

J’ai appris une chose : la taille du ventre n’est pas vraiment en rapport avec celle du bébé. Il y a des ventres énormes qui font de petits bébés, et vice versa. Si la sage‑femme ne s’inquiète pas, vous n’avez pas de raison de vous en faire.

Vous êtes devenue une couveuse géante.

« Votre ventre est bien rond aujourd’hui »

La vérité, c’est qu’il s’est passé l’une des deux choses suivantes : soit il s’est écoulé un certain nombre de jours ou de semaines depuis que la personne qui vous dit cela vous a vue, auquel cas cette rondeur est en fait le ballonnement habituel, soit vous portez quelque chose de plus serré qui rend votre ventre plus visible.

Ce raisonnement dérange. Elle a raison, vous avez tort, mais après tout, vous n’êtes que celle qui porte le bébé. Souriez et acquiescez de la tête.

Êtes-vous d’accord ? Les 10 raisons qui me font regretter mon ventre rond

Magazine BABYBJÖRN – La blogueuse et directrice artistique Nicola Friend avec son compagnon et leur nouveau-né.
« Tu vas allaiter ? », c’est comme demander à quelqu’un de s’engager à passer une saison dans les Alpes alors qu’il n’a jamais skié.
Photo : Nicola Friend

« TOUJOURS enceinte ? »

Oh mon Dieu ! Regard vers le bas – Je n’avais pas remarqué. La vitesse (ou la lenteur) du temps qui passe est soudain si joliment mise en évidence aux yeux des gens qui vous entourent. Vous êtes devenue une couveuse géante qui remet en question la perception générale du temps qui s’écoule en neuf mois.

Invariablement, ce temps semblera filer jusqu’aux dernières semaines jusqu’à ce que tout le monde ait peine à croire que vous êtes encore enceinte.

« Combien de kilos avez-vous pris ? »

Vraiment ? Eh oui ! Et cette question, plusieurs personnes vous la poseront. Demanderiez-vous cela à une femme qui ne serait pas enceinte ? J’ai peut-être renoncé à un ventre plat pour faire un bébé, mais je reste seule responsable de mes hanches, alors, levez les yeux et arrêtez de parler de ma prise de poids !

La culpabilité de la mère commence avant même d’avoir expulsé le bébé.

« Tu vas allaiter ? »

À cette question, je répondais invariablement et catégoriquement : « Je ne sais pas ». Tout simplement parce que je ne l’avais jamais fait auparavant et que, franchement, c’est comme demander à quelqu’un de s’engager à passer une saison dans les Alpes alors qu’il n’a jamais skié.

En réalité, ce que veut dire la question, c’est « Vous devriez allaiter » car, semble‑t‑il, la culpabilité de la mère commence avant même d’avoir expulsé le bébé.

Récit d’une maman : Allaiter, c’est facile, non ?

« Reposez-vous maintenant car ce ne sera plus possible quand le bébé sera là »

Oui, il est certain qu’avoir la vessie comprimée, que recevoir des coups répétés dans le ventre et ne pas pouvoir se tourner dans son lit, c’est la meilleure recette pour bien dormir la nuit.

La bonne nouvelle, c’est que chaque bébé est différent et il arrive même que certains dorment bien, mais « chut ! », il ne faut pas le dire. Même en me réveillant au milieu de la nuit pour le nourrir, je dors beaucoup mieux que pendant ma grossesse. Il ne faut donc pas désespérer !

Lire tous les articles de Nicola ici

Magazine BABYBJÖRN – Portrait de Nicola Friend, directrice artistique, blogueuse et maman.
 
Photo : Nicola Friend

Nicola Friend

Âgée de 31 ans, je suis directrice artistique, écrivaine et photographe. Je suis aussi la maman d’une petite fille née en décembre 2016. Après dix ans d’expérience dans le secteur des magazines, je suis actuellement en congé de maternité du magazine Gurgle, dont j’assure la direction artistique, la mise en page du format papier et du site web, ainsi que des récits photographiques.

Je vis à proximité de Londres dans ce qu’un Américain qualifierait de « fixer-upper », autrement dit une maison a rénover. Nous envisageons de faire les travaux, enfin… nous voulons rénover la maison avant l’arrivée de notre bébé !