Récit d’accouchement : Notre bébé prématuré et miraculé

Haydn avait encore trois mois à passer dans le ventre de sa mère quand il est né par césarienne en urgence à la 26e semaine. Ce prématuré a eu un début de vie difficile mais a traversé cette épreuve. Sa maman Emma nous raconte sa naissance et les moments difficiles qui ont suivi.

Magazine BABYBJÖRN – Récits de naissance : un petit garçon prématuré.
Haydn est né à la 26e semaine et ne pesait que 750 g.

Lisez aussi ! Récit d’accouchement : quoi, déjà ?

On m’a diagnostiqué une affection rénale en 2000. Quand je suis tombée enceinte de ma fille en 2011, on nous a prévenus que je n’arriverais pas à terme. Après avoir été étroitement surveillée pendant ma grossesse, l’accouchement de ma fille a été déclenché à la 35e semaine. Elle pesait 1,9 kg mais était en parfaite santé.

A présent, voici le récit d’accouchement de Haydn, notre bébé prématuré.

En septembre 2015, nous avons été ravis d’apprendre que nous attendions un petit frère ou une petite sœur pour Jessica. Comme précédemment, j’ai été étroitement surveillée par les équipes de néphrologie et de pédiatrie de l’hôpital.

Notre petit garçon devait arriver le 8 juin 2016, mais des complications sont apparues à la 26e semaine et j’ai été amenée d’urgence en ambulance à l’hôpital John Radcliffe d’Oxford. Nous avons traversé des moments vraiment difficiles, car nous ignorions comment notre petit garçon s’en sortirait.

Ce n’est certainement pas ainsi que l’on souhaite voir son petit arriver au monde.

On nous a fait visiter l’unité de soins intensifs néonatals afin que nous puissions voir où serait amené notre prématuré après l’accouchement. C’était à la fois déconcertant et rassurant, car nous avons pu constater que tout était mis en œuvre pour offrir les meilleurs soins possible à tous les bébés malades.

Conseil de lecture! Après l’accouchement – Les premières heures avec un bébé

Bébé prématuré : Né 3 mois trop tôt

J’ai été étroitement surveillée pendant quelques jours et puis Haydn est né par césarienne en urgence le 8 mars 2016, exactement trois mois avant terme. Tout s’est passé très vite, car le bébé commençait à manifester des signes de détresse. Ce n’est certainement pas ainsi que l’on souhaite voir son petit arriver au monde… mais nous savions qu’il était entre les meilleures mains possibles. Il a laissé échapper un petit cri, puis a été transporté en urgence vers les soins intensifs. Il ne pesait que 750 g.

Magazine BABYBJÖRN – Un petit garçon prématuré soigné dans un incubateur.

Notre prématuré était minuscule, mais absolument parfait.

La première vision de Haydn fut à la fois réconfortante et déchirante. Il ne pouvait pas respirer sans aide. Il a donc été mis sous respiration artificielle et relié à d’autres tubes et cathéters. Notre prématuré était minuscule, mais absolument parfait.

Les premiers jours, il semblait bien se porter, mais son état a empiré et, en dépit des efforts du personnel de l’hôpital, on nous a annoncé qu’il était très malade et qu’il n’était pas sûr qu’il soit assez fort pour traverser cette épreuve. Ce furent les pires moments, mais il fallait rester forts et simplement espérer qu’il trouve la force en lui de se battre.

Heureusement, au bout de quelques jours, sont état s’est amélioré. Il avait exactement une semaine quand j’ai pu lui faire son premier câlin. Je crois que je n’ai pas bougé d’un pouce de peur de heurter le respirateur artificiel, un tube ou un cathéter ! Ce fut une sensation incomparable après cette semaine riche en émotions fortes.

Le nécessaire pour bébé : les neuf indispensables

Magazine BABYBJÖRN – La maman Emma câlinant son fils prématuré Haydn.
Le petit Haydn était âgé d’une semaine lorsque sa maman a pu le câliner pour la première fois.
Photo : Privé

Haydn a passé près d’un mois à l’unité de soins intensifs néonatals d’Oxford, puis il a été transféré à notre hôpital local, où il a été soigné pendant deux mois et demi.

Haydn a eu un début de vie si difficile et tant d’obstacles à surmonter, mais notre prématuré miraculé les a tous surmontés. Nous sommes très fiers de lui. Après trois mois et demi passés à l’hôpital, nous avons eu l’immense joie de pouvoir enfin le ramener à la maison fin juin.

Aujourd’hui, nous avons deux enfants merveilleux… Nous avons récemment savouré notre premier Noël en famille au complet, un moment très agréable !

Texte : Emma Cozens-Landsey


Publiez votre récit d’accouchement sur This is Life !

Nous sommes curieux de le connaître. Envoyez par mail votre récit d’accouchement (max. 500 mots) ainsi qu’une photo à l’adresse magazine@babybjorn.com.

Nous nous réservons le droit de modifier votre texte si nous décidons de le publier. Veuillez noter qu’aucune rémunération n’est offerte.


Emma Cozens-Landsey

Je vis avec mon mari Rob, ma fille Jessica, mon fils Haydn et ma maman Joan. Nous habitons dans le comté de Berkshire en Angleterre. J’avais un emploi dans l’administration, mais nous venons de décider que je serai désormais maman à temps plein.