Road trip familial en Europe : cuisiner en voyage

Dans cette cinquième partie, notre famille voyageuse nous parle de cuisine en voyage et nous raconte comment préparer de délicieux plats pour toute la famille, et ce, malgré une minuscule cuisine et l'absence de congélateur. Découvrez également une recette de ragoût végétarien facile à faire.

Magazine BABYBJÖRN – L'un des bébés assis dans une chaise haute observe avec intérêt la préparation du repas.
Youpi ! Le repas est presque prêt !
Photo : Christian Göran
Le début de l’histoire : après une grossesse difficile et incertaine, Juli et Christian ont souhaité passer le plus de temps possible avec leurs deux jumelles, surnommées les « Supermagicalunicorntwins ». Pour ce faire, ils ont troqué leur appartement de Berlin contre un camping-car et entrepris un road trip de plusieurs mois.
Leur voyage a débuté en Allemagne et les a conduits, lentement mais sûrement, à travers le Danemark, la Suède et la Norvège. Les voilà maintenant quelque part en Allemagne. Lire les parties précédentes ici.
Vous vous demandez pourquoi les jumelles sont surnommées les « Supermagicalunicorntwins » ? Pour le découvrir, lisez l’encadré à la fin de cet article.

Des ragoûts faciles à cuisiner pour toute la famille

La cuisine de notre camping-car est toute petite avec ses deux feux à gaz et son réfrigérateur de 40 litres. Aussi, avant notre départ, nous avons commencé à réfléchir à quelques plats faciles à cuisiner mais néanmoins sains, pour nous quatre. Nous avons visé la simplicité avec des ragoûts végétariens qui contiennent des haricots, des légumes et des céréales, accompagnés d’une dose supplémentaire de vitamine C. Nous avons également acheté en route un petit barbecue pour griller des légumes directement sur le feu.

Le mieux est d’utiliser les mêmes ingrédients de base pour les repas des bébés et ceux des adultes.

L’introduction de la nourriture solide pendant un voyage en camping-car relève du challenge. Tout d’abord, comme vous ne pouvez pas congeler les plats, vous devez cuisiner tous les jours si vous ne voulez pas donner uniquement des petits pots industriels à vos enfants. C’est pourquoi, le mieux est d’utiliser les mêmes ingrédients de base, comme les légumes cuits à la vapeur et les céréales, le riz ou les pâtes non assaisonnés, pour cuisiner les repas des bébés et ceux des adultes, en ajoutant des épices ou d’autres condiments pour relever les plats des parents.

Ensuite, comme vous ne pouvez pas emporter trop de vêtements et que vous ne pouvez faire la lessive qu’une fois par semaine, nous avons veillé pour notre part à emporter des bavoirs facilement nettoyables.

Parfois, nous donnons à nos bébés des petits pots industriels

Généralement, nous cuisinons pour les bébés, mais tout dépend de ce que nous ferons pendant la journée. Les jours où nous roulons ou lorsque nous faisons une grande randonnée, nous réchauffons des petits pots biologiques juste avant de partir et les mettons dans un thermos, sans oublier des petits pots de fruits pour que les bébés fassent le plein de vitamine C.

Magazine BABYBJÖRN – Sur la table du camping-car, un ragoût végétarien, du pudding au chia et des petits pots de noix.
La famille cuisine souvent des ragoûts végétariens. Un de ses autres plats favoris, le pudding au chia accompagné de baies qu’ils ont cueillies eux-mêmes.
Photo : Christian Göran

Nous sommes végétariens, fans de superaliments et fous d’aliments biologiques. Nous adorons les currys, les salades aux pâtes ou aux céréales, les sandwiches au pesto et au fromage, les puddings au chia et les porridges à préparer la veille. Parfois, nous ajoutons à notre menu du pop-corn et du chocolat chaud.

Nous sommes végétariens, fans de superaliments et fous d’aliments biologiques.

Nous aimons aussi goûter aux spécialités régionales et saisonnières. Nous cueillons nous-mêmes nos aliments comme les myrtilles, les framboises, les « smultron » (des fraises sauvages suédoises), le cassis, les groseilles, les groseilles à maquereau, les cèpes et les chanterelles. Nous les utilisons pour agrémenter nos plats habituels.

Les produits que nous avons toujours en réserve :

Porridge
Noix et graines (graines de chia, de lin, de sésame et de tournesol)
Baies de goji
Huile d’olive, huile de coco, crème végétale, lait de coco
Sel, poivre, poivre de Cayenne, bouillons cubes de légumes, cannelle, herbes italiennes, poudre de curry, cumin
Thé et café
Tomates, haricots et pois chiches en conserve
Semoule, pâtes, quinoa, lentilles
Beurre de cacahuètes, gelée et compote de pommes

Les produits frais que nous achetons une fois par semaine :

Pommes de terre et carottes
Épis de maïs frais à griller
Tomates, pommes, bananes, avocats
Champignons
Gingembre, ail, oignons
Courgettes, épinards ou laitue
Lait d’avoine, yaourt d’avoine
Fromage, féta

Pour les bébés, nous avons besoin de :

Porridge – matin et soir
Carottes, pommes de terre, panais, patates douces, concombres
Bananes, avocats, oranges, pommes
Huile de canola
Petits pots végétariens pour bébés, y compris des desserts aux fruits

Lorsque nous avons débuté notre road trip en juillet, nous avions déjà commencé à introduire dans l’alimentation des bébés de la purée d’avocat, des rondelles de concombre, des carottes et des bananes, mais aussi de la purée de patates douces aux carottes, courgettes et panais.

Les « Smuts » mangent maintenant trois repas par jour et un goûter l’après-midi. Nous leur servons du porridge de fruits au petit déjeuner. Au déjeuner, elles mangent de la purée de légumes avec de la vitamine C (des fruits écrasés ou râpés comme les baies sauvages que nous cueillons, ou des pommes et des bananes) et pour goûter, l’après-midi, de la compote. Pour leur repas du soir, elles prennent du porridge cuit dans du lait. Après et entre chaque repas, elles boivent toujours du lait maternel, mais elles ont déjà commencé à apprendre à boire de l’eau dans une tasse.

Magazine BABYBJÖRN – Assise dans une chaise haute, l'une des jumelles prend son repas dans le camping-car.
Miam ! Commencer à manger de vrais plats est à la fois savoureux et amusant.
Photo : Christian Göran

Recette de ragoût végétarien pour toute la famille !

Pour ce plat, vous aurez besoin de deux casseroles : l’une pour les pommes de terre et le riz, l’autre pour le mélange de carottes. Une partie du plat sera servie aux enfants, sans épices. Pour deux adultes et deux bébés, il vous faudra :

4 pommes de terre moyennes (340 g)
Environ 1 tasse de riz brun (170 g)
Environ 8 carottes (500 g)
2 oranges biologiques
2 cuillères à soupe d’huile de canola
1/2 tasse de pignons de pin (60 g)
1 ⅓ tasse de lait de coco
Sel, poivre, poudre de curry doux

  1. Laissez mijoter le riz et les pommes de terre coupées en dés dans 2 ½ tasses d’eau à feu doux pendant 20 minutes, jusqu’à ce qu’elles s’amollissent.
  2. Lavez les carottes et coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Lavez les oranges avant d’en râper l’écorce et presser le jus.
  3. Chauffez l’huile dans une casserole et faites revenir les carottes pendant 5 minutes à couvert. Ajoutez les pignons de pin et faites-les revenir jusqu’à ce qu’ils commencent à brunir. Versez env. ½ tasse à 1 tasse d’eau et laissez mijoter pendant 12 minutes à couvert. Ajoutez le lait de coco et faites chauffer le tout.
  4. Pour les portions des bébés : prenez un quart du mélange de pommes de terre et de riz, ajoutez 4 cuillères à soupe du lait de carottes et de noix de coco et mélangez le tout. Ajoutez 4 cuillères à soupe du jus d’orange.
  5. Pour celles des adultes : ajoutez le reste du jus d’orange au mélange de carottes, incorporez les zestes d’orange, le sel, le poivre et le curry en poudre selon votre goût. Servez avec le mélange de pommes de terre et de riz.

Bon appétit !

xoxo

Dans la prochaine partie, nous vous parlerons du développement des bébés au cours de notre voyage. Ne la manquez pas !

supermagicalunicorntwins-roadtrip-about-us
 
Photo : Christian Göran

Suivez les « Supermagicalunicorntwins » sur Instagram

Suivez Juli et Christian, et leurs filles jumelles, Lovisa et Matilda, sur leur road trip : @supermagicalunicorntwins et @christiangoran

Pourquoi les Supermagicalunicorntwins ?

Voici ce que nous racontent Juli et Christian :

« Au début de la grossesse, à la douzième semaine, notre médecin nous a annoncé une nouvelle épouvantable. Nos jumelles souffraient du syndrome transfuseur-transfusé (STT). Pour résumé, cela signifie que le sang du placenta n’est pas uniformément réparti entre les jumelles. Selon la façon dont le STT se développe pendant la grossesse, les bébés peuvent décéder dans l’utérus ou survivre avec un risque élevé d’anomalies fœtales.

Pendant la dix-huitième semaine, nous avons appris une seconde nouvelle épouvantable. Un des bébés était porteur d’un kyste pulmonaire qui déplaçait son cœur vers la gauche. Toutes les semaines de la grossesse, nous avons dû nous rendre à l’hôpital pour vérifier l’état du STT chez les deux enfants et le développement du kyste pulmonaire. Ce fut une période dure et angoissante, remplie d’inquiétudes, mais nous avons fait de notre mieux pour rester positifs et garder le moral.

Notre famille et nos amis nous ont soutenus pendant ces moments difficiles. Un jour, une de nos amies proches nous a dit qu’elle était convaincue que nos bébés étaient des licornes jumelles super magiques, et elle a commencé à entonner une chanson sur elles. Nous avons éclaté de rire ; ce fut une merveilleuse libération ! Nous n’oublierons jamais ce moment de joie et de réconfort.

Ce court refrain nous a accompagnés pendant tout le reste de la grossesse. Il nous a aidés à rester positifs et à croire que tout se passerait bien. Et ce fut le cas.

Voilà pourquoi nous appelons nos filles les Supermagicalunicorntwins  ou les Smuts. Pour nous, elles sont vraiment nos deux licornes jumelles super magiques. »