Des plats quotidiens pour les familles avec enfants ‒ faciles et délicieux

Joacim et Karolina Winqvist sont parents de deux jumeaux et vivent sur la côte ouest de la Suède. Pendant leurs loisirs, ils aiment faire de la cuisine, de la pâtisserie et des sorties en forêt. Sur leur blog Matkoma, Joacim et Karolina donnent aux familles avec enfants des idées pour des plats quotidiens meilleurs et plus faciles à réaliser.

Magazine BABYBJÖRN – Pendant leurs loisirs, Joacim et Karolina Winqvist aiment faire de la cuisine et les sorties en forêt. Sur leur blog Matkoma, Joacim et Karolina donnent aux familles avec enfants des idées pour des plats quotidiens meilleurs et plus faciles à réaliser.
« Comme tous les parents de jeunes enfants, il nous arrive d'être fatigués. L'un d'eux décide soudainement qu’il n’aime plus les pâtes. L'autre déclare haut et fort que les champignons sont la pire chose qui soit. »
Photo : Joacim Winqvist

Le blog de recettes et d’inspiration Matkoma.se vient à la rescousse de nombreuses familles avec enfants à court d’idées. Sur ce blog sont publiés des recettes et des menus hebdomadaires inspirants, sans oublier de jolies photos. Les créateurs du blog sont Joacim et Karolina Winqvist, parents de deux jumeaux.

Depuis sa création en 2012, le blog reçoit en moyenne la visite de 400 à 500 lecteurs uniques par jour, et il y a environ un an, il a été nominé au grand prix suédois des blogs de cuisine. Une bonne moitié des lecteurs sont des parents de jeunes enfants en quête d’inspiration pour se faciliter la vie qui souhaitent des solutions rapides pour les repas en cas de panne d’idée.

De moins en moins de viande

Le blog Matkoma, c’est de la bonne cuisine simple faite en partant de rien, avec principalement des plats végétariens et du poisson au menu. Les recettes sont souvent les leurs, mais il arrive que l’on retrouve des liens qui renvoient vers d’autres blogs de cuisine ou d’autre sources d’inspiration. Le fil conducteur est toujours l’amour des bons ingrédients, ce qui est bon pour les enfants et facile pour les parents.

Bon pour les enfants et facile pour les parents.

« Tout a commencé quand nous avons voulu nous joindre à la campagne Meat Free Monday, soit le lundi végétarien », raconte Joacim. « Ensuite, nous avons essayé un menu hebdomadaire végétarien avec de la viande seulement le week-end, mais rapidement, la viande a aussi disparu le week-end. Plus nous mangeons végétarien, moins nous avons envie de viande. »

« Mais nous ne sommes pas des végétariens à 100 % », précise Karolina. « Par exemple, les jumeaux n’aiment pas les saucisses au soja. Quand nous faisons un barbecue, nous achetons donc des saucisses de viande pour eux. »

Magazine BABYBJÖRN – Joacim et Karolina Winqvist sont parents de deux jumeaux et vivent sur la côte ouest de la Suède. Pendant leurs loisirs, ils aiment faire de la cuisine, de la pâtisserie et des sorties en forêt.
« Les jumeaux n’aiment pas les saucisses au soja. Quand nous faisons un barbecue, nous achetons donc des saucisses de viande pour eux. »
Photo: Joacim Winqvist

Passer de deux à quatre

Jocke et Karro (surnoms de Joacim et Karolina) se sont rencontrés alors qu’ils n’avaient que seize ans, sur un chat de hip-hop en ligne. Dix-sept ans plus tard, ils donnent une image presque trop parfaite de la famille idéale avec enfants, avec un mode de vie actif et deux adorables jumeaux.

Les jumeaux s’appellent Klara et Sixten, deux enfants aux cheveux clairs qui ont donné de grosses frayeurs à leurs parents.

« J’avais ce qu’on appelle le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), de nombreux petits follicules sur les ovaires qui rendent plus difficile l’ovulation », explique Karolina.

La prise d’un comprimé peut aider à provoquer la libération des ovules, mais cette aide à l’ovulation peut entraîner une plus grande chance d’avoir des jumeaux. C’est pourquoi il faut pratiquer une échographie supplémentaire relativement tôt pendant la grossesse.

Un lundi de décembre à la vingt-neuvième semaine, les jumeaux ont soudain voulu sortir.

« Nous savions dès le début pourquoi nous étions là, mais nous avions en quelque sorte réussi à l’oublier. Lorsque la sage-femme s’est exclamée avec une évidence naturelle : « Oui, je vois bien un autre cœur là, félicitations ! », je n’ai rien saisi. Quoi ? Un autre ! Ce n’est pas possible, comment vais-je faire ? » Et de fait, les débuts furent assez difficiles.

Mais Karolina et Joacim se sont habitués, et la grossesse s’est déroulée de manière plutôt ordinaire. Et ce, jusqu’à un lundi de décembre à la vingt-neuvième semaine, quand les jumeaux ont soudain voulu sortir. Six heures plus tard, la famille Winqvist s’était agrandie de deux superbes bébés de 1,5 kilo chacun. Après des débuts très durs avec quatre semaines passées au service de néonatologie, la famille a pu rentrer chez elle, peu après la nouvelle année.

Les jumeaux ont grandi et sont devenus de beaux enfants. Avec deux fois plus de bouches à nourrir, la collection de recettes Matkoma est très rapidement devenue un outil quotidien.

Des repas plus faciles avec un menu hebdomadaire

En tant que parent de jeunes enfants, et en particulier de jumeaux, Joacim et Karolina savent à quel point la planification peut faciliter la vie. Les menus hebdomadaires du blog ont été un élément apprécié et constant dès le début.

« Mais nous ne sommes pas vraiment une famille extraordinaire », assure Joacim. « Comme tous les parents de jeunes enfants, il nous arrive d’être fatigués. Les enfants ne veulent pas manger. L’un d’eux décide soudainement qu’il n’aime plus les pâtes. L’autre déclare haut et fort que les champignons sont la pire chose qui soit. »

Laissez votre bébé participer et “faire de la pâtisserie”.

« Nous essayons de vivre selon la devise « ils mangeront ce qu’il y a », dit Karolina. « Ils n’apprécient pas toujours la nourriture, mais je crois que ça s’améliore au fil du temps. Si nous préparons des plats auxquels je sais qu’ils ne toucheront pas, comme de la salade de boulgour, alors je mets aussi du pain croustillant à table. Ainsi, je suis sûre qu’ils mangeront au moins quelque chose, et nous éviterons les disputes. Le repas sera aussi plus agréable pour tout le monde. »

La semaine prochaine, ne manquez pas la deuxième partie, où la famille Matkoma fait une sortie en forêt et donne des conseils avisés pour un pique-nique réussi.

Texte : Katarina Gröndahl

 


Conseils pour cuisiner dans la joie

  1. Laissez votre bébé “faire de la pâtisserie” ! C’est amusant de pouvoir participer et de mélanger de la farine, de la poudre à lever, du lait, du sucre et des œufs dans un bol. Cuire de la pâte pour en faire une sorte de petit gâteau ! Le sol sera peut-être un peu sale et parsemé de farine, mais la fierté que cela procurera à votre enfant est tout simplement indescriptible.
  2. N’oubliez pas de placer sur la table une petite assiette de snacks. Klara a appris à manger des carottes en les grignotant avant que le repas ne soit prêt.

 

 

Magazine BABYBJÖRN – La famille Matkoma se compose du papa, Joacim, de la maman, Karolina, et des enfants, Klara et Sixten.
 
Photo : Joacim Winqvist

La famille Matkoma

Joacim, 34 ans, directeur artistique dans une agence de publicité. Aime faire du pain, du vélo et de la musique. Karolina, 33 ans, chargée de communication dans une société de transport. Aime le café, le bricolage et le yoga. Klara et Sixten, 5 ans. Adorent le popcorn, la natation et jouer au chat.

Lorsque l’on est à court de temps : Mon meilleur conseil quand les forces s’épuisent, c’est un repas composé de tartines. Présentez-le comme un petit-déjeuner brunch, ça sonne tout de suite plus appétissant. Et sur des tartines chaudes, vous pouvez venir glisser un peu tout et n’importe quoi sous la couche de fromage.

Blog matkoma.se Instagram @matkoma.se